Accueil / L’association / Vie de l’association / Témoignages et entretiens / Interview du président de VA, Alain André

Interview du président de VA, Alain André

juin 2016

Interviewé par Orange, le président de l’association VA, Alain André, présente les activités de l’association, ses valeurs et ses liens avec l’entreprise Orange.

Comment êtes-vous devenu président de Volontaires pour les personnes avec Autisme ?

Mireille le Le Van (Secrétaire Générale de la Fondation Orange jusqu’en 2014), avec qui j’avais déjà travaillé, me l’a proposé il y a 6 ans. Elle connaissait mon engagement sociétal, j’ai, depuis toujours, eu un pied dans ce domaine. Auparavant, j’ai été à l’ASPTT Marseille, j’ai créé une association de personnel au début de ma carrière chez Orange et j’ai assuré la passation d’une association lors de la création des Comités d’Entreprise (CE).

Vous avez accepté tout de suite ?

Evidemment, d’une part parce que c’était Mireille et d’autre part parce que j’étais également intéressé par les actions de la Fondation.

Je connaissais le domaine de l’autisme à travers des films que le grand public peut connaître, comme Rain Man par exemple. Pour moi c’était ça l’autisme, et ce qu’en disait le grand public. Et puis au travers d’une visite d’un groupe de bénévoles à Béthune, qu’animait Michèle Gruson, dont je salue la mémoire, mon regard a changé. Avec Sophie Kiszko, la psychologue de l’association, nous avons rencontré des familles, des bénévoles et des personnes avec autisme, principalement enfants et adolescents. Cela a été un choc pour moi, je me souviendrai toujours de ces rencontres.

Les gens étaient très chaleureux, simples et heureux de se retrouver. Il y avait notamment cette jeune fille avec autisme, non verbale, qui tout au long de cette matinée, est restée près de nous, souriante. Le contact fut immédiat.

Quelles sont vos missions en tant que président de l’association ?

Je prends mon rôle de président très au sérieux. J’essaye d’être en soutien permanent. Nous sommes une petite équipe resserrée, il est important que nous puissions échanger en permanence pour régler les petits problèmes au quotidien. Sinon, comme tout président, je suis attentif au bon fonctionnement de l’association, à la tenue du budget, à la répartition juste des dons etc.

Nous avons la grande chance de former un bureau solide. Pascal, notre trésorier, est un pilier, Sophie notre psychologue, Brigitte notre secrétaire et Cathy aussi se donnent sans compter, tout comme nos délégués régionaux et notre centaine de bénévoles.
Par ailleurs, j’essaie de faire connaitre l’autisme à l’extérieur. Récemment, j’ai réussi à faire intervenir Josef Schovanec dans une autre association pendant trois heures. Les gens étaient très intéressés et ne le lâchaient plus. Moi-même, j’ai eu un contact extrêmement intéressant avec lui, et qui a dépassé la problématique de l’autisme.

Quelle est la direction que prend l’association ?

Volontaires pour les personnes avec Autisme est une petite association et restera une petite association. Je pense qu’un développement plus important nécessiterait des engagements financiers plus amples, ainsi que du personnel à disposition. Notre vocation est de continuer à animer les bénévoles de l’entreprise qui souhaitent s’engager. Aujourd’hui, ils représentent plus de 50% des bénévoles de l’association. Nous devons faire connaitre l’autisme au personnel de l’entreprise et au grand public.

Le bénévolat change de forme. Les personnes les plus anciennes sont parfois bénévoles au sein de l’association depuis sa création il y a 25 ans.

Nous devons réfléchir à une transformation du mode de bénévolat. Il y aura toujours de l’accompagnement auprès de familles sur le long terme, mais d’autres formes sont possibles.

L’association continue également à oeuvrer pour l’aide financière aux séjours de vacances des personnes en difficulté. C’est aussi un moyen pour le personnel d’Orange de soutenir nos actions et de s’investir. Les contributions permettent d’aider des familles à financer partiellement des séjours de vacances.

Quels sont les liens entre l’association et la Fondation Orange ?

C’est une chance inouïe d’avoir le soutien indéfectible de la Fondation depuis le début. Nous sommes hébergés dans ses locaux, nous avons un soutien financier et le dialogue est permanent avec l’équipe de la Fondation, je pense à Pascale Paturle (responsable du mécénat santé) et bien sur à Brigitte Audy (Secrétaire Générale de la Fondation). C’est aussi grâce à ce soutien que notre association peut continuer. Si nous devions chercher fréquemment des financements, notre seule possibilité serait peut-être d’intégrer une plus grosse association. Mais alors nous n’aurions plus cette relation étroite avec Orange.

Source : https://www.fondationorange.com/Alain-Andre-Volontaire-pour-les-personnes-avec-Autisme