Accueil / L’association / Vie de l’association / Témoignages et entretiens / Ce qui m’a poussée à m’investir dans le bénévolat

Ce qui m’a poussée à m’investir dans le bénévolat

juin 2016

Martine est bénévole auprès de l’association Volontaires pour les personnes avec Autisme (VA) pour le Gard. Elle nous raconte son parcours vers le bénévolat.

En tant que maman d’un garçon autiste de 28 ans, j’ai connu les problèmes et les difficultés rencontrés par les familles. Lorsque mon fils était petit, c’était le parcours du combattant.

La première difficulté était de trouver un médecin apte à établir un diagnostique, car sans cela pas de prise en charge adaptée (…). Finalement, après de nombreuses recherches, nous avons trouvé un médecin neuropsychiatre, pédiatre spécialisée dans l’autisme et le polyhandicap. Notre fils a donc pu intégrer l’IME  , faire d’énormes progrès et apprendre à lire et écrire. Il est aujourd’hui passionné par les langues régionales et étrangères. J’ai connu également le rejet par la société, l’éviction scolaire (très douloureuse), l’isolement, les propos malveillants, le regard désapprobateur lorsque votre enfant se met à crier et le découragement.

Tout ceci m’a incitée à venir en aide aux parents démunis, à les écouter et à les aider dans les démarches compliquées et parfois sans résultats. J’ai quitté la Franche-Comté, je suis actuellement déléguée régionale VA pour le Gard et fais partie également de la section du Gard de Sésame Autisme.

Les parents d’enfant autistes ont l’impression de vivre dans un monde parallèle, ils ont besoin de vous pour entrer dans la société.